Un couple et un professionnel avec tablette numérique

Immobilier : les taux de crédits immobiliers ont augmenté

Vous souhaitez acquérir votre futur logement ? Mais pour financer votre achat, vous avez besoin d’un crédit immobilier ? Sachez que les banques reprennent le traitement des dossiers mais que les taux d’emprunt ont augmenté.

La reprise des crédits immobiliers

Suite à l’annonce du déconfinement du 11 mai, le marché immobilier se prépare à reprendre du service. De plus, 70 % des banques sont déjà prêtes à reprendre les demandes de prêt immobilier.

D’ailleurs, de nombreux dossiers de demande de prêt personnel en ligne mis de côté avant le confinement sont à l’étude. Mais ne vous inquiétez pas, si votre demande de crédit immobilier est nouvelle, la banque s’en chargera aussi. Par ailleurs, les futurs acheteurs seront peut être surpris de voir que les taux des emprunts ont augmenté.

Des taux en hausse à cause des risques liés au Covid-19

Suite à l’épidémie de Coronavirus, de nombreuses conséquences économiques vont venir durcir les conditions d’octroi des emprunts. En effet, la crise a provoqué une hausse des taux de crédits immobiliers, tout simplement car les risques liés au remboursement de ces emprunts ont augmenté eux aussi. Au mois d’avril, le courtier Vousfinancer a relevé une hausse de 0,20 % des taux de crédits pour l’achat d’un futur logement. Et selon la situation de l’emprunteur, des hausses encore plus importantes peuvent être appliquées.

Les banques cherchent à se mettre à l’abri mais ce besoin de sécurité va certainement démotiver certains acquéreurs. Par ailleurs, la banque de France avait déjà donné ses consignes avant l’épidémie. C’est pourquoi les banques seront très attentives à la question du taux d’endettement de l’emprunteur. Ce dernier ne devra pas dépasser 33 % pour que le crédit soit accordé.

La reprise immobilière retardée

Il est évident que ces nouvelles conditions vont retarder la reprise du secteur de l’immobilier car beaucoup de futurs acheteurs seront obligés de reporter leur projet à plus tard pour ne pas prendre trop de risques.

A contrario, il se pourrait que le déconfinement donne des envies de changement aux français qui pourraient alors tout faire pour changer de logement et de vie. Il sera nécessaire de réévaluer la situation dans quelques mois.

Des conditions d’octroi de crédit déjà durcies

Depuis la fin de l’année 2019, le Haut conseil de stabilité financière avait déjà recommandé aux banques d’être plus strictes dans l’attribution des prêts immobiliers. En effet, les banques doivent veiller à ce que le taux d’endettement des français ne dépasse pas 33 %. Pour cela, les établissements bancaires ne devaient pas commercialiser des crédits de plus de 25 ans.

Le durcissement des conditions d’acceptation de crédit avait entraîné une vague de refus de financement pour beaucoup de ménages. A présent, avec un contexte économique encore plus préoccupant, l’Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits demande au Haut conseil de stabilité financière de diminuer ces recommandations et de choisir des mesures qui favorisent la reprise du secteur immobilier après le confinement.