Jockey : fiche métier

0

Un maximum de 55 kilos en plat, 61 en obstacle: cet athlète de haut niveau est astreint à une discipline de vie rigoureuse. Ces stars des hippodromes ont quelques minutes pour obtenir une victoire souvent préparée depuis de longs mois… 

Le jockey monte des chevaux en course plusieurs fois par jour pour le compte d’un ou plusieurs propriétaires, soit en trot (attelé ou monté), soit au galop (plat ou obstacle).

 

Au XVIIIe siècle, la course hippique est le loisir le plus regardé d’où multiplication des hippodromes. Les courses à plat prennent leur essor avec les pur-sang dans les années 50.

 

On compte 870 jockeys professionnels dont 90 femmes en France, une féminisation récente. Souvent le jockey assure également la fonction de lad (s’occuper et entraîner les chevaux).

 

Question débouché ?

Pas plus d’une quarantaine de jockeys vivent de leur passion et leur carrière prend fin vers les 40 ans. Pour exercer, il faut détenir une licence jockey-driver et avoir 16 ans. Formation: CAPA lad jockey/lad driver ou BEPA activités hippiques spécialité entraînement du cheval de course.

 

Question argent ?

Selon les centres d’entraînement, entre 1 350 et 2 000 € bruts par mois pour un débutant, sans compter un supplément par course gagnée.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.