Gilles H, gestionnaire de patrimoine

0

Gilles H. est gestionnaire depuis 7 ans. Il a accepté de compléter et commenter la fiche métier.

« Intérêt »

’attrait de la gestion de patrimoine, c’est trouver LA solution pour organiser au mieux le patrimoine d’un client en fonction des objectifs de celui-ci.
Le gestionnaire de patrimoine n’est ni expert-comptable, ni notaire, ni juriste, ni fiscaliste mais il doit être un peu de chacun en plus de son métier de base de conseiller financier.

« Argent »

Le salaire est différent en fonction de l’expérience et de la banque qui emploie le Gestionnaire de Patrimoine. Si le Gestionnaire de Patrimoine exerce en indépendant, son salaire sera fonction du volume de capitaux gérés de ses clients. Pour les gestionnaires de patrimoine salariés, le salaire de base d’un junior est de 40.000 €/an environ. Il peut être du double ou du triple pour un « senior ». Il y a évidement une prime si les objectifs sont atteints ( 2 mois de salaire).

« Séduction »

Gestionnaire de patrimoine est une profession de brasseur de fortunes ! Et même si ce sont les fortunes des autres, l’argent est un atout de séduction, reconnaissons- le…

« Relation »

La clientèle est souvent fortunée, On côtoie en effet des chefs d’entreprise, des professions libérales, des sportifs de haut niveau, des hauts fonctionnaires, de grands propriétaires terriens, des clients avec qui il faut établir des relations de confiance…
Il y a un côté « haut de gamme » assez séduisant.
Par ailleurs, le conseiller est régulièrement en relation avec les experts-comptables, les notaires, les fiscalistes, les banquiers.

« Développement de connaissances »

Il faut être constamment à jour des nouveautés fiscales, juridiques, bancaires, de l’actualité boursière, de l’évolution de l’immobilier, de l’actualité économiques et géopolitique.
La formation continue et la curiosité sont indispensables.

« Ambiance travail »

Sauf pour faire les études patrimoniales, le gestionnaire de patrimoine est rarement à son bureau. On préfèrera rencontrer les clients dans leur environnement (chez eux, dans leur entreprise, au restaurant ou sur un parcours de golf !). L’ambiance est donc sérieuse mais détendue.

« Equilibre vie personnelle / professionnelle »

Il faut savoir se montrer ET rester discret. Le gestionnaire de patrimoine participe régulièrement à des conférences, manifestations culturelles et sportives. J’insiste enfin sur le fait que ce métier exige une discrétion sans faille (surtout dans les petites villes). N’oublions pas que pour les français, l’argent est encore un sujet tabou !!!.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.