Entrepreneur : fiche métier

1

Autonomie, liberté, argent,  l’entrepreneur qui réussit exerce un métier de rêve !

Attention !  Il prend aussi de lourds risques financiers. Connaissez vous la règle des « 3 D » de l’entrepreneur qui échoue ? dépôt de bilan, dépression, divorce… 

Alors échec ou réussite ? C’est le marché qui commande !

L’entrepreneur repère les opportunités intéressantes pour que son projet, une fois menée à bien, assure une activité lucrative.

 

En 1950, l’économiste Joseph Schumpeter a affirmé que l’entrepreneuriat conduisait à une "destruction créatrice" à l’origine du dynamisme industriel et de la croissance à long terme.

 

Selon l’INSEE, 233 000 nouvelles entreprises ont été créées en 2006. 86,5 % de ces entreprises ne généraient qu’un seul emploi, celui de l’entrepreneur. Les secteurs qui donnent lieu à ces créations sont le commerce et le service aux personnes.

 

Question débouché ?

Il n’existe pas de spécialisation en entrepreneuriat. Mais des bases en gestion, marketing, ressources humaines… sont plus que nécessaires. Le passage par une école de commerce est donc fortement conseillé, type EM de Lyon.

 

Question argent ?

Les revenus sont liés en fonction de la réussite de l’entreprise. Elles peuvent donc être quasi-nulles comme très élevées.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.