Disc Jockey (DJ) : fiche métier

0

Cet habitué du monde de la nuit à l’oreille musicale est également un technicien de haut niveau. Qu’il anime, intervienne en direct sur la version instrumentale ou qu’il scratche, le DJ a un seul but: enflammer les pistes de danse !

 

Un DJ compose, propose et anime un programme de musique. Un bon DJ sait adapter sa « playlist » aux goûts de son public. Toujours accompagné de son matériel, il assure côté ambiance.

 

Emergence des DJ dans les années 50, certains sont aujourd’hui considérés comme des artistes vocaux à part entière (reggae, hip hop).

 

En discothèque, le Disc-Jockey fait de plus en plus venir le public à lui plutôt que de s’adapter aux ambiances du lieu dans lequel il évolue. Les amateurs se dirigent aujourd’hui vers la boîte dont on sait que le DJ résident est à consonance funk, techno, rock ou hip hop.

 

Question débouché ?

Dans les soirées (mariage, anniversaire…), discothèques ou encore radio. Difficile de percer mais le métier a de beaux jours devant lui. Aucun diplôme: apprentissage sur le tas ou par le biais de stage.

 

Question argent ?

Intermittent du spectacle, il est payé au cachet. Jusqu’à 500 € par soirée ou environ 1 600 € par mois dans les discothèques. Leur revenu dépend surtout de leur notoriété.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.