Conseils d’orientation : Sous-Officier

0

Pourquoi le métier de militaire fait-il rêver ?

Etre sous-officier, c’est exercer un métier à part, s’est s’engager à servir la Nation.

C’est évoluer dans un climat de camaraderie, d’entraide et de solidarité hors du commun avec le sentiment très fort d’appartenir à une grande communauté. En effet, cet esprit de cohésion est nécessaire et indispensable à la réussite d’une mission et à la sécurité d’un groupe.

Enfin, le métier de militaire est fait pour tous ceux qui rêvent d’aventures… Plus de 60 000 soldats partent chaque année à l’étranger pour remplir des missions de rétablissement et de maintien de la paix.

 

Quelles sont les qualités dont doit faire preuve un militaire ?

Un sous-officier doit être doté d’un bon esprit d’équipe, d’adaptabilité, et de réactivité.

Il doit faire preuve de dynamisme, d’endurance et de rigueur dans son comportement (discipline) et ses actes (professionnalisme).

Enfin, selon sa spécialité, le sous-officier devra être doté de compétences particulières (exemples : chef de groupe : précision, stabilité émotionnelle, sens de l’orientation, résistance…).

 

Que diriez-vous à un étudiant qui hésite entre l’armée de terre et une autre formation ?

Le sous-officier est un homme de terrain, au contact permanent de ses hommes pour les commander et les conseiller dans la réalisation de missions opérationnelles. Le corps des sous-officiers est constitué pour moitié de personnel recruté dans le civil et de personnel recruté en interne parmi les militaires du rang. Les possibilités d’évolution sont importantes puisque près de la moitié des officiers sont issus du corps des sous-officiers.

 

Quelle qualification pour quel métier et dans quel domaine ?

Grâce à ses capacités de formation très développées, le critère du diplôme détenu n’est pas déterminant pour un certain nombre d’emploi. La détention du bac permet d’accéder à la quasi-totalité des spécialités. 

L’armée de terre est organisée en cinq grands domaines  regroupant divers spécialités et qui permettent à chacun de trouver sa voie et de s’épanouir pleinement dans l’accomplissement de son métier.

  • Mêlée : C’est le domaine de la maîtrise de la force et du contrôle du terrain où la cohésion joue un très grand rôle. On y retrouve principalement les soldats de l’infanterie et des blindés (grenadier voltigeur, tireur d’élite, pilote d’engins blindés…)
  • Appuis : Les appuis regroupent les soldats de l’artillerie, du génie et de l’aviation légère de l’armée de terre qui met en œuvre principalement les hélicoptères.
  • Soutien : Regroupe les soldats spécialistes de la maintenance, de la logistique, des produits pétroliers et du service médical.
  • Commandement – renseignement : Regroupe les soldats spécialistes des ondes hertziennes, de l’interception électromagnétique, des radiocommunications, du renseignement, etc
  • Administration – Ressources Humaines : Regroupés notamment au sein du commissariat et du corps technique et administratif, les militaires spécialistes de la gestion, des finances, du droit (public ou international) de la communication, des relations publiques, des relations internationales et des langues ont en charge toutes ces missions vitales pour l’armée de terre.

Conditions- Pré-requis :

 

  • Etre de nationalité française et jouir de ses droits civiques
  • Etre en règle vis à vis des obligations de la JAPD
  • Avoir 18 ans et moins de 25 ans à la date de souscription du contrat
  • Etre titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme de niveau équivalent au moment de la souscription du contrat.

La formation a lieu à l’ENSOA, l’École nationale des sous-officiers d’active, de Saint-Maixent.
L’ENSOA est avant tout une école de formation au commandement où l’on acquiert savoir-faire, savoir-être et savoir-agir. Le programme est organisé autour de cinq composantes : formation académique, comportement militaire, missions opérationnelles, entraînement physique militaire et sportif, et enfin management au sein d’une unité élémentaire. A l’issue, le jeune sous-officier quitte l’École avec le grade de sergent. En fonction de son classement final, il est affecté dans un régiment et se perfectionne dans son domaine d’emploi en école d’application.

 

 

 

Photo : © DPMAT / SIRPA TERRE / ECPAD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.