Caroline M, Chef de projet culturel

0

Caroline M. a pris sa fonction de Chef de projet culturel au sein d’un organisme public il y a tout juste 2 ans. Elle a accepté de compléter et commenter la fiche métier.

 

« Intérêt »

Pouvoir réellement gérer un projet en entier autour d’un spectacle culturel c’est vraiment formidable !! Ce qui me plait le plus dans mon travail est d’évoluer dans ce qui me passionne profondément – la culture – et la diversité des gens avec qui je travaille : acteurs, créateurs, techniciens, journalistes…

« Argent »

Pour être franche, ma motivation première n’est pas l’argent. Je travaille dans le secteur que je souhaitais et j’ai un contrat stable (ce qui est rarement le cas dans le secteur du spectacle, où règne « l’intermittence » et la précarité). Mais si on parle chiffre, je ne vais pas faire rêver beaucoup de monde, je suis à un peu plus que le SMIC !! Et aussi quelques places de concert gratuites…

« Séduction »

Avec des mots comme « vernissage, cocktails, avant première, exposition, théâtre… on peut faire fantasmer… Par ailleurs, j’ai un pouvoir de prescription et de décision qui fait que l’on me sollicite beaucoup. Art et séduction ont toujours fait bon ménage…

« Relation »

Ce milieu ne fonctionne que par le bouche à oreille, donc le relationnel est essentiel. Mais toutes mes relations ne sont pas des proches, et certains ne s’intéressent à vous uniquement pour vos fonctions.

Il m’est aussi arrivé de travailler avec des créateurs à l’ego surdimensionné, aux comportements ingérables, mais d’une manière générale, je suis plutôt très contente des relations que j’entretiens.

La plupart du temps je découvre des gens passionnés par leur métier, qu’ils ont choisi.

« Développement de connaissances »

Mon activité étant assez transversale, j’ai la chance de pouvoir développer de nombreuses et très diverses compétences. Chaque projet culturel permet de découvrir des univers artistiques, des activités qui ont leur histoire. C’est ce que je recherche personnellement. Et, parallèlement, mon métier me permet de toucher au commercial, à la gestion, au management…

« Ambiance travail »

Je suis dans une structure publique où la pression économique est moindre que dans le privé. Il en est de même pour l’ambiance, plutôt agréable et détendue. Mais cela n’empêche pas de se mettre sous tension pour tenir des délais, faire réussir un projet… Il m’arrive de donner des coups de gueule qui « cassent l’ambiance » !

« Equilibre vie personnelle / professionnelle »

La gestion de projet peut m’obliger à allonger mes heures lorsqu’on on arrive à l’achèvement de notre projet (accrochage, ouverture des journées patrimoine, avant première de théâtre). Mais en général je peux organiser assez facilement mon emploi du temps.

Mais cet équilibre peut dépendre de la structure dans laquelle on travaille. Si vous dépendez, par exemple d’un festival international, il y a un pic d’activité qui peut occuper 100 % à 200 % des 2 vies !

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    Je suis actuellement en 3ème année d’histoire de l’art et j’envisage de poursuivre mes études dans le but de devenir charge de projets culturels. J’aimerais vous demander quel type de formation avez-vous suivit ?
    J’hésite actuellement entre poursuivre en master de médiation culturel ou intégrer une formation de niveau bac + 3 en alternance « chargé de projet culturel en événementiel artistique »
    Je me pose beaucoup de questions concernant la poursuite de les études et j’aimerais prendre contact avec une personne du milieu pour m’aider à m’éclairer !
    Par avance merci de votre réponse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.