Arnaud Garni, Directeur communication interne & institutionnelle

0

Arnaud Garni est Directeur communication interne & institutionnelle chez Leroy Merlin.

Il nous donne son avis sur le métier de Responsable communication de crise.

« ARGENT » :

top.png

La gestion de crise est souvent une mission parmi d’autres dans le portefeuille beaucoup plus large des communicants. Pour s’y retrouver, il faut à tout prix éviter les rapports « temps passé sur rémunération ». La voracité chronophage d’une crise emporte tout sur son passage et fait exploser les compteurs… mais l’expérience acquise n’a pas de prix (facile à dire mais souvent vrai avec le recul).

« AMOUR »

top.png

Définitivement une mission de passionnés ! Définitivement un flop pour tous ceux, nombreux, qui se retrouvent précipités en cellule de crise et tentent d’ignorer ou de nier la situation en cours. Résolument top pour les amateurs d’adrénaline et d’urgence qui naviguent volontiers sous pression.

« ANGOISSE »

top.png

Là encore, un sérieux flop si l’angoisse est subie. En revanche, canalisée et « maîtrisée » (dans la mesure du possible évidemment), c’est un puissant moteur lorsqu’il faut mobiliser les équipes, engager les individus, initier la réflexion, emporter la décision…

« POTENTIEL NETWORK »

top.png

Une fois passées et positivement gérées, les crises fédèrent les équipes, laissent de solides liens de confiance et de respect mutuel qui dépassent les couches hiérarchiques. A l’instar d’une équipe sportive, l’adversité ou la difficulté d’une situation surmontée collectivement laissent une empreinte durable sur le groupe. En dehors de l’entreprise, les réseaux d’experts et de communicants fourmillent de personnalités passionnantes, de concepts, d’innovations et favorisent l’échange, les rencontres, le partage d’expérience…

« PERSPECTIVES D’EMPLOYABLITE »

top.png

Forcément difficile à évaluer car beaucoup d’entreprises veulent encore croire qu’elles n’ont pas besoin de ce type de compétences. Il n’existe pourtant que deux types de sociétés : celles qui ont été ou sont en crise et celles qui le seront. Un responsable de gestion de crise est avant tout un chevronné de la veille, de l’anticipation et de la prévention. Du niveau de préparation des équipes dépend intégralement la qualité de la gestion de crise.

« PLAFOND DE VERRE »

top.png

La gestion de crise est avant tout affaire d’état d’esprit et de personnalité. Le profil idéal est très proche du journaliste : animé d’une grande curiosité, constamment en veille sur ses sujets de prédilection, organisé, capable de synthétiser une situation, d’en résumer les faits afin d’entrevoir les solutions de façon pragmatique.
Le responsable de crise lit énormément, tous types de supports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.